L'histoire du diamant

Le diamant : du grec "adamas" signifiant "invincible"

Le diamant est un minéral composé de carbone cristallisé. C'est le matériau naturel le plus dur au monde (dureté Mohs de 10).
Le carbone s'est cristallisé pour devenir des diamants naturels il y a 1 à 3,3 milliards d'années sous des conditions de pression de 4,5 à 6 Giga pascal et de température extrême entre 1'100 et 1'400 degrés Celsius sous la croûte terrestre.
Les diamants sont remontés à la surface de la terre par des éruptions volcaniques très violentes ne laissant pas le temps au diamant de se transformer. Il sont ainsi retrouvés en inclusions dans la roche volcanique de transport appelée Kimberlite ou blue ground.

Un brin d'histoire...

Les premiers diamants sont extraits dans des gisements alluvionnaires, il y a 3'000 ans dans les rivières de Pennar, Godavari, Mahanadi dans la région mythique de Golconde en Inde (nom toujours attribué à un certain type de diamants particulièrement contrastés dans leur brillance).
Ses formes naturelles, sa dureté et sa transparence obtenue par polissage partiel le rendent suffisamment attrayant pour qu'il soit monté en bijou pour la première fois vers le 2ème siècle.
La taille du diamant en facettes avec de la poudre de diamant n’apparaît que vers le 14ème siècle. Le commerce de diamant se développe à partir de l'ouverture de la route des Indes.
En Inde et au Tibet, il est hautement considéré et orne des objets sacrés représentant le fruit des étoiles, ou provenant de sources sacrées symbolisant la vérité éternelle.
Au Moyen-Âge et à la Renaissance, le diamant est porté au sommet des couronnes ou en pendentif, uniquement pour les rois et maharadjas. Il symbolise le 3ème œil.
Puis, les gisements indiens s'épuisèrent, et à partir de 1725, c'est le Brésil qui offre ses premières découvertes alimentant le marché occidental jusqu'à la fin du 19ème siècle, date de la découverte des gisements sud-africains.
Actuellement, la Russie fournit environ 20% des diamants bruts, suivie du Bostwana avec environ 19%, puis l'Australie 18%, la République Démocratique du Congo 16 %, l'Afrique du Sud 9%, le Canada 7%, l'Angola 6%, la Namibie 1%, la Chine et le Ghana 1%. (World Mineral Production (2001-2005), British Geological Survey, « Production of diamond », p. 22)
Il faut traiter environ 200 tonnes de roches pour trouver 1 carat de diamant brut. Le brut est scié ou clivé, puis bruté, taillé et poli. La taille se fait généralement en Inde, en Chine, en Israël, à Anvers ou en Afrique du Sud.